Une heureuse nouvelle année!

Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, je ne prends pas de résolution lorsqu’on change d’année. Étant légèrement lâche de nature, il est trop facile pour moi de ne pas tenir mes résolutions.

Ainsi, je me donne des objectifs réalistes et je prends de petits pas dans cette direction. De plus, je me conditionne mentalement sur une base quotidienne afin de me convaincre que je suis capable.

Par exemple, cette année, je veux retourner aux études pour ajouter une nouvelle corde à mon arc (remarquez que je n’ai pas écris « j’aimerais retourner aux études »). Déjà, les termes qu’on utilise pour se parler à soi-même sont très importants. Cela fait déjà 4 mois que je me conditionne : je veux retourner aux études. Ainsi, pendant la période des fêtes, j’ai pris le premier pas et j’ai procédé à mon inscription. Conditionnement – action. En y allant avec de petits objectifs, on réussi à sortir du cercle infini du « j’aimerais », « il faudrait », « je pourrais »… et on embarque dans le processus du « je vais et je peux ».

Pour faciliter le tout, voici 3 étapes que j’applique dans ma vie en général afin d’atteindre des objectifs – grands ou petits:

1- Bien identifier l’objectif final

En effet, des objectifs trop vagues sont difficile à découper en étapes, car il est difficile de déterminer quelles actions entreprendre si on ne sait pas ce quoi doit cibler.

Donc, plutôt que de dire « je veux être plus en forme », pourquoi ne pas opter pour « je veux tonifier mes bras et mon ventre » ou encore « je veux être capable de courir 10 km d’ici le mois de juin ».

Plus l’objectif sera clair et précis, plus il sera facile de découper en étapes.

2- Se conditionner mentalement

Comme expliqué plus haut, il faut avoir « l’attitude » pour atteindre nos objectifs. Il faut délaisser les termes qui laissent place à l’oisiveté pour des termes d’action, de mise en pratique, d’exécution. Ne pas avoir peur de se reprendre. Et si on ne se sent pas prêts tout de suite, c’est pas grave! Il me faut, à moi aussi, un certain temps de conditionnement avant d’enfin procéder à l’action. L’idée est d’abord de se convaincre soi-même et lorsqu’on réalise qu’on utilise les termes d’action sans même y réfléchir, nous sommes prêts à agir!

3- Découper en étapes

 » Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Vous vous rappelez du lièvre et de la tortue? Je suis une tortue et je l’assume très bien. Il faut juste apprendre à vivre avec notre animal intérieur. Ainsi, pour moi, un pas de tortue est déjà un grand pas dans la bonne direction!

Vous voulez être en mesure de courir un marathon? Pourquoi ne pas débuter par la marche? Vous comprenez le principe…

Avec cette ligne de pensée, je me permet de me donner de petits objectifs pour 2017. Oui, je veux perdre encore du poids, être plus en forme, retourner aux études. Mais, sans perdre ces idéaux de vue, je pense plutôt à compléter la première session de cours – qui débute la semaine prochaine – et déjà tenter d’insérer 2 heures d’activité physique – peu importe le niveau d’intensité de l’activité physique – dans ma semaine et que ça devienne un automatisme. Si j’atteins ces étapes avant la fin 2017, je passerai tout simplement à la prochaine étape. Et à la fin de l’année, je pourrai me féliciter d’avoir accompli 1, 2, 3 étapes, plutôt que de penser à l’objectif non atteint.

 

Publicités

Laissez un commentaire, c'est gratuit! :-)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :